Résidence du 5 novembre 2018 au 15 février 2019

Robin est né en 1984 dans les Hautes-Pyrénées. Enfant, il a le goût du bricolage, construit des décors animés avec des enveloppes transparentes et des allumettes, assemble des robots avec des moteurs de voitures téléguidées et des légos, écrit des scénarios qu’il décline en pièce radiophonique, en bandes dessinées ou en films avec ses cousins et de la pâte à modeler. Tout le monde lui dit alors qu’il faut choisir une seule de ces choses pour en faire son métier.

Après avoir essayé les arts appliqués et l’architecture d’intérieur, il fini par choisir la bande dessinée. « La bande dessinée c’est très complet : il faut savoir faire un peu de tout, un peu de dessin, un peu de couleurs, un peu d’écriture, un peu de mise en scène, un peu de jeu d’acteur ». Après cinq années aux Beaux-Arts d’Angoulême, il écrit même son mémoire de master sur ce thème.

En 2010, il fonde, avec dix autres auteurs et amis, l’association Les Machines pour fabriquer et diffuser des livres autoproduits. Au sein des Machines, il collabore à La Revue des Machines, à La Mini-Revue et édite son premier livre en solo : La jeunesse de Billy-Bob Johnsson. Parallèlement, il coorganise à partir de 2011 le F.OFF d’Angoulême, un festival off du FIBD qui propose un espace gratuit, convivial et festif pour promouvoir la richesse de la bande dessinée et de l’édition alternatives.

En 2012, il effectue une résidence d’un an et demi à la Maison des Auteurs d’Angoulême pour réaliser Le Chercheur fantôme, publié aux éditions Flblb en 2013. Ce livre est une déclaration d’amour à la recherche scientifique et au regard poétique qu’elle offre sur le monde. Peut-on prédire l’avenir ? Un ordinateur peut-il imiter un être humain ? Quels pouvoirs sommes-nous prêts à déléguer aux machines ? Voilà le genre de questions qui l’empêchent de dormir.

En 2017, il publie toujours aux Editions Flblb, Le profil de Jean Melville, polar sur fond de réalité augmentée.

Il vient actuellement de finir son prochain livre qui paraîtra chez Flblb en janvier 2019. Parallèlement il effectue une résidence à l’Université de Poitiers sur la thématique « Les sciences peuvent-elles encore sauver le monde ? »

Prix et récompenses :
Le Chercheur fantôme : Prix de la fiction scientifique 2015 au Salon A plein volume
– Le profil de Jean Melville :
Prix révélation ADAGP / Quai des bulles 2017, Sélection a Sheriff d’or 2017, Sélection Fauve polar SNCF du Festival de la bande dessinée d’Angoulême 2018, Prix du roman graphique des lycéens de Courbevoie (2018), Sélection Prix Cezam (2018)…

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !