Mise à jour : le 27 mai 2021.

Dans le cadre de la réforme nationale des études de santé, la PACES, première année commune aux études de santé, a été supprimée (sauf pour les étudiants autorisés à redoubler en 20-21). Pour accéder aux études de santé à l’université de Poitiers, les lycéen·ne·s s’inscrivent dans une licence avec « accès santé ». Ils et elles peuvent donc choisir l’une des 14 licences qui proposent chacune autant d’enseignements disciplinaires que d’enseignements de santé.

Cette entrée par licence avec accès santé a été conçue pour accompagner les étudiant·e·s vers la réussite. Nous leur conseillons ainsi de choisir une licence pour laquelle ils ont de l’intérêt pour avoir le plus de chances de réussir.

Les 14 licences avec accès santé sont :

Pour cette première chance, vous pouvez candidater à une ou deux filières de santé maximum, en déposant les pièces demandées sur la plateforme e.candidat. Vous pouvez candidater quels que soient vos résultats obtenus à l’issue des examens du premier semestre. En effet, ce sont les résultats obtenus sur l’année entière qui seront pris en compte pour l’étude de la recevabilité de votre candidature à l’accès santé.

Se porter candidat à la première chance est nécessaire pour pouvoir utiliser dans le futur sa seconde chance pour accéder aux études de santé.

Non. A l’université de Poitiers, l’accès première chance aux études de santé avec une licence classique (L1 + L2 + L3 soit 180 ECTS) validée n’est pas autorisé, contrairement aux formations de santé (à l’issue de la troisième année validée).

Pour les raisons sanitaires actuelles et pour préserver l’équité et l’égalité des chances entre les étudiants, les règlements des examens de toutes les LAS sont ainsi aménagés :

Pour être classé dans une filière de santé et prétendre à être admissible, il faut obligatoirement respecter les trois conditions suivantes :

  • Avoir validé la première année de licence en première session
  • Avoir validé chacun des deux blocs, sans compensation entre les deux blocs :
    • le bloc disciplinaire de 30 ECTS constitué des deux UE disciplinaires [de la mention de rattachement] (UE1, UE2 ) et de l’UE 5 d’Anglais. Les règles de compensation s’appliquent pour les UE à l’intérieur du bloc, sur l’année.
    • le bloc santé de 24 ECTS constitué des UE de santé (UE3 et UE4). Les règles de compensation s’appliquent pour ces 2UE à l’intérieur du bloc, sur l’année.
  • Avoir validé l’UE6 PPPE : validation des 6 ECTS par quitus du dépôt d’un double projet : le projet professionnel : santé (1 choix ou 2 choix) et le projet disciplinaire.

En raison de la situation sanitaire et du confinement de novembre 2020, à titre exceptionnel cette année 2020-21, le classement des candidats qui remplissent ces critères se fait uniquement sur la base de la moyenne des unités d’enseignement du bloc santé sur l’année universitaire.

Le classement se fait par L.AS et par discipline de santé, soit 5 classements pour chaque L.AS.

1. Phase d’admissibilité aux études de santé

Pour être admissibles, les trois conditions précédentes étant satisfaites, les étudiants devront avoir obtenu au bloc santé une note moyenne supérieure à une note seuil basse déterminée par le jury. Le classement pour la phase d’admissibilité aux études de santé s’appuiera sur le classement tel que modifié ci-dessus.

2. Phase d’admission aux études de santé

Les étudiants ayant obtenu au bloc santé une note moyenne supérieure à une note seuil haute déterminée par le jury pourront être admis directement aux études de santé, sans passer par le second groupe d’épreuves. Ces étudiants ont huit jours à compter de la publication des résultats pour accepter cette décision. En cas de refus ou de non-réponse, ces étudiants seront convoqués au second groupe d’épreuves.

        a. « Second groupe d’épreuves »,

Pour les étudiants ayant obtenu au bloc santé une note moyenne comprise entre ces deux notes seuils (basse et haute), des épreuves orales d’admission sont organisées comme suit : 10 minutes sur le projet santé et 10 minutes d’évaluation de compétences transversales. Les épreuves orales ne peuvent commencer qu’au terme d’un délai de 15 jours après la publication de la liste des étudiants directement admis.es. Toute absence à ces épreuves orales, quel que soit le motif, ne permet plus aux candidats d’être admis. A l’issue des épreuves orales, un nouveau classement est effectué. Le jury publie la liste des candidats admis sur liste principale correspondant au nombre de places par filière, et la liste des candidats sur liste complémentaire. L’université informe les candidats par voie électronique. Si, dans les 15 jours après publication des résultats, un candidat admis ne confirme pas son admission, cette place est redistribuée aux étudiants de la liste complémentaire par ordre de classement.

        b. En quoi consiste l’oral ?

Un exposé sur votre projet professionnel incluant des questions de la part du jury suivi d’une séance de questions-réponses et d’échanges avec le jury permettant d’évaluer des compétences transversales attendues dans les métiers de la santé.

La note finale qui déterminera le classement définitif sera une combinaison de l’écrit (UE santé) et de la note d’oral.

Si un étudiant est admis directement sur une filière X et invité à participer au second groupe d’épreuves dans une filière Y, et qu’il souhaite participer au second groupe d’épreuve de la filière Y, il doit renoncer à sa position d’admis direct de la filière X. Il sera alors autorisé à passer le second groupe d’épreuves de la filière Y.

Si vous n’êtes pas retenu à la première chance, votre deuxième chance pourra s’exercer, à condition d’avoir validé les 60 ECTS supplémentaires (c’est à dire L2 validée) en plus des 60 ECTS acquis en première année (L.AS). Vous devez donc avoir validé 120 ECTS au minimum pour tenter votre deuxième chance.

Cette seconde chance fera l’objet d’une procédure spécifique de sélection, autonome de la première chance, y compris pour le nombre de places dédiées.

Si vous ne vous portez pas candidat à l’accès santé sur e.candidat cette année car vous estimez vos chances trop faibles, vous conservez vos deux chances pour plus tard mais il vous reste peu d’alternatives, à savoir :

  • Vous réorienter vers une école paramédicale et tenter l’accès passerelle (5 % des places) une fois le diplôme obtenu (180 ECTS)
  • Partir sur un parcours LMD classique et tenter de revenir 5 ans plus tard avec un master (300 ECTS) pour concourir sur le quota « passerelle » (5 % des places)
  • Vous réorienter via Parcoursup sur une autre L.AS.

Attention, dans ce cas il vous faudra candidater à nouveau sur Parcoursup et la priorité est donnée aux néo bacheliers (les étudiants de L.AS en réorientation ne seront donc pas prioritaires).

Le nombre de places dédié aux étudiants redoublants de PACES (numérus clausus) dans les filières santé a été déterminé par un arrêté ministériel en date du 25 janvier 2021, conjoint du Ministère de la santé et du Ministère de l’enseignement supérieur. L’exécution de cet arrêté a été suspendue par une ordonnance du conseil d’État en date du 28 avril 2021. Un nouvel arrêté a été publié fixant le numérus clausus a été publié le 5 mai 2021. Le nombre de places pour les redoublants PACES de l’université de Poitiers y est le même que celui de l’arrêté du 25 janvier 2021.

Toutes filières de santé confondues, 277 places sont réservées aux étudiants issus de PACES, pour conserver un taux de réussite à ces étudiants équivalents aux années précédentes.

 

Le nombre de places total dédié à l’ensemble des étudiants (redoublants PACES, étudiants inscrits en

L.AS et passerelles) a été adopté le 12 mars 2021 par le conseil d’administration de l’université de Poitiers. Afin de prendre en compte la part importante des places attribuées aux étudiants de PACES, l’université de Poitiers a fait le choix d’une augmentation notable de sa capacité d’accueil en santé cette année. Au total ce sont ainsi 431 places qui ont été ouvertes sur les formations de santé, réparties entre 277 places réservées par arrêté ministériel aux étudiants redoublants de PACES (cf. ci-dessus) et 154 places dédiées aux étudiants issus de L.AS et des passerelles (dont 147 places dédiées aux étudiants issus de L.AS).

A titre de comparaison, sur les trois dernières années, parmi les étudiants primo entrants en PACES (soit l’équivalent des étudiants inscrits en L.AS cette année), en moyenne 130 étudiants accédaient aux études de santé dès leur première année. Ainsi, avec 147 places, les étudiants inscrits cette année en L.AS à l’université de Poitiers bénéficiaient d’un nombre de places supérieur à celui des primo-accédants de PACES des années précédentes.

Suite à la suspension de l’arrêté du 25 janvier 2021, le ministère a enjoint l’établissement d’accorder quelques places supplémentaires aux étudiants inscrits en L.AS. Ainsi, le conseil d’administration de l’établissement a voté l’attribution de 11 places supplémentaires pour la filière médecine et 1 place pour maïeutique. Au total, ce sont donc 443 places qui sont proposées pour la rentrée 2021, dont 160 réservées aux étudiants inscrits en L.AS (suite à la réattribution d’une place de passerelle non attribuée lors du processus de recrutement). La répartition de ces 160 places entre les différentes L.AS a été votée par la CFVU du 27 mai.

Télécharger le tableau présentant la ventilation du nombre de places par filières au sein des L.AS

Télécharger le tableau présentant le nombre de places pour les filières de santé

Pour l’année universitaire 2021-2022, en comparaison avec l’année 2020-2021


  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !