Le séminaire sera articulé autour de deux grandes thématiques : "les épisodes de canicule et le déclin de la disponibilité de l’eau douce dans le contexte du changement climatique" et "l’impact du changement climatique sur les maladies infectieuses et leur distribution géographique". Les participants feront le point sur l’état actuel des connaissances relatives à ces problématiques, et élaboreront une réflexion sur la gestion de ces menaces aux différentes échelles : mondiale, nationale, territoriale.

Si le dernier rapport du GIEC reste très prudent sur la question du lien entre le changement climatique et les maladies infectieuses, du fait de la multiplicité des causes menant à leur propagation et leurs mutations, il est maintenant établi que le changement climatique, en modifiant les zones climatiques, modifie les aires potentielles de répartition des vecteurs comme le moustique tigre. « La température, les précipitations et l’humidité ont un effet marqué sur les taux de reproduction, de survie et d’activité des moustiques qui transmettent le paludisme et la dengue; la température a une incidence sur le cycle de vie des agents infectieux eux-mêmes. »  (Atlas de santé et du climat, 2012).

Nous avons ainsi choisi de placer la question des maladies infectieuses au cœur de nos réflexions, notamment en raison de la rapide diffusion d’Aedes albopictus (moustique tigre) et d’Aedes aegypti à travers le monde ces dernières années.

Consulter le programme : http://sha.univ-poitiers.fr/geo/news/changement-climatique-et-sante-publique/

Accès et plan

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !