En raison de la mise en place du nouveau confinement en novembre, et plus encore en raison de son prolongement, l’université de Poitiers se mobilise contre la précarité étudiante en réactivant et en renforçant ses actions d’accompagnement des étudiants en situation de fragilité.

Des soutiens pour faciliter l’accès aux ressources nécessaires au suivi des formations

Alors que la très grande majorité des enseignements sont réalisés à distance, l’accès aux outils informatiques doit être assuré pour l’ensemble des étudiants.

Concernant l’équipement en ordinateurs, un recensement des besoins individuels a été effectué lors des inscriptions à la rentrée de septembre. Grâce au soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine, 300 étudiants sont ainsi équipés depuis le 20 novembre.

Afin de lutter contre la fracture numérique, 72 salles permettant l’accès aux ressources numériques sont ouvertes sur rendez-vous, dans le respect des mesures sanitaires, à Poitiers, Angoulême, Niort, Châtellerault et Futuroscope. Ces salles sont destinées en priorité aux étudiants ne disposant pas de l’équipement ou de la connexion nécessaires au suivi des enseignements à distance. La plateforme de réservation de places est disponible à l’adresse suivante : https://www.univ-poitiers.fr/reservation/.

Les bibliothèques universitaires proposent également des places de travail sur rendez-vous. Sur la plateforme de réservation https://univ-poitiers.libcal.com/r/new, il est possible de faire une réservation de 3 heures maximum, et 3 réservations par semaine et par BU.

 

Une action sociale mobilisée pour lutter contre les différentes formes de précarité

Le Service de santé universitaire reste accessible, y compris physiquement, notamment pour proposer aux étudiants en ressentant le besoin un accompagnement psychologique pendant cette période de confinement ou pour étudier des situations nécessitant l’attribution d’aides sociales.

Les infirmières, médecins, sage-femme, psychologues et assistantes sociales continuent de recevoir par téléphone, par mail ou en présentiel, à Poitiers, Niort et Angoulême.

Dès que les étudiants pourront retrouver le chemin des amphis, des masques lavables seront distribués aux primo-entrants et aux bénéficiaires de l’épicerie sociale.

Épiss’campus, l’épicerie sociale et solidaire de l’université de Poitiers située à la Maison des étudiants propose à la vente des produits alimentaires de qualité et des produits d’hygiène à moindre coût (de 10 à 30 % du prix usuel). Elle doit permettre de répondre au besoin vital de se nourrir, mais aussi à un besoin de dignité, de respect, de reconnaissance et de lien. Habituellement accessible aux étudiants dont le « reste pour vivre » est compris entre le négatif et 100 € par mois, le nombre de bénéficiaires a été étendu en raison de la crise sanitaire.

Enfin, la restauration universitaire est maintenue par les Crous en vente à emporter et en commande en ligne grâce au Click & Crous. Depuis la rentrée de septembre 2020, deux tarifs sont proposés pour le repas complet : 1 € pour les étudiants boursiers et 3,30 € pour les autres étudiants.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !