L’université de Poitiers adapte l’organisation de ses examens avec pour priorité l’égalité de traitement entre ses étudiants. Les examens en présentiel sont annulés et l’objectif est d’éviter un report en septembre. La priorité est donnée aux évaluations garantes d’une égalité de traitement.

L’université de Poitiers adapte l’organisation des examens au contexte de la crise sanitaire

Depuis le 16 mars, une continuité des formations a été organisée au sein de l’université de Poitiers

Les locaux de l’université de Poitiers sont fermés depuis le 16 mars en raison de la crise sanitaire. Une continuité des activités de formation a été mise en place très rapidement, via les outils numériques adaptés. Comme annoncé par le Président de la République dans son allocution du 13 avril, les cours en présentiel ne reprendront pas pour l’année universitaire 2019-2020.

La situation traversée par les étudiants est particulièrement éprouvante. Ils subissent évidemment les contraintes du confinement et de la fermeture des ressources physiques de l’université. De plus la continuité des formations sous format dématérialisée peut parfois se révéler difficile d’accès en fonction de leur situation sociale ou géographique (zone blanche).

Un aménagement des examens fondé sur un principe de bienveillance vis-à-vis des étudiants

Pour Virginie LAVAL, vice-présidente en charge des formations à l’université de Poitiers : « ma priorité a été de garantir une égalité de traitement entre les étudiants et donc de prendre en compte à la fois la situation exceptionnelle qu’ils traversent et la diversité des situations au sein des 145 formations de l’université de Poitiers ».

L’université de Poitiers a donc fait le choix d’aménager ses examens à partir d’un principe de bienveillance vis-à-vis des étudiants, afin qu’ils soient le moins possible pénalisés par la situation. Une vigilance est apportée à la prise en compte des impossibilités créées par la crise sanitaire, afin de garantir à la fois le maintien d’une égalité de traitement entre les étudiants d’une même formation et la valeur des diplômes.

Pour la validation du semestre, priorité est donnée aux évaluations garantes d’une égalité de traitement

La continuité des formations n’implique pas une évaluation automatique sur les contenus proposés à distance pendant la période de confinement.

En raison de l’impossibilité d’organiser d’examens en présentiel, le principe retenu au sein de l’université de Poitiers est la validation du semestre par le calcul d’une moyenne à partir : des notes obtenues avant le confinement et/ou des notes obtenues par évaluation à distance pendant le confinement, dans des conditions garantissant l’égalité de traitement entre les étudiants.

Les sessions de rattrapage (dites seconde session) sont remplacées selon des modalités qui seront déterminées prochainement.

Pas de report de cours ou d’examens en septembre, mais une souplesse pour les stages obligatoires

Afin de permettre aux étudiants de bénéficier de l’été, notamment afin de pouvoir travailler pour de nombreux d’entre eux, et éviter une désorganisation de la rentrée 2020, les cours et examens ne seront pas reportés en septembre.

Toutefois pour les années diplômantes de fin de cycle des formations professionnalisantes (DUT2, DEUST2, Lpro, M2, DI3), l’année universitaire sera prolongeable (sans frais supplémentaire) jusqu’au 31 décembre 2020 afin de permettre le report des stages obligatoires pour les étudiants qui en auraient besoin.

Une adaptation formation par formation

La mise en œuvre des adaptations est réalisée au sein de chaque formation, en fonction de ses spécificités. Pour des informations adaptées à chaque situation, les étudiants seront contactés directement par l’équipe pédagogique de leur formation.

Une prochaine réunion de la Commission Formation et Vie Universitaire se tiendra le 7 mai prochain afin de valider les adaptations choisies par chaque formation.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !