Philosophe, éditeur de journaux, républicain engagé dans la vie politique de son temps, Pierre Leroux (1797-1871), fut l’un des grands théoriciens du socialisme au XIXe siècle. Il est en effet, dès avant 1840, l’inventeur de la notion de solidarité, promise au début de la Troisième République à un bel avenir. Ses écrits foisonnants, dont un nombre non négligeable est désormais accessible sur le site de la bibliothèque virtuelle des premiers socialismes de l’université de Poitiers, sont parfois difficiles à cerner mais permettent d’appréhender les aspirations, les mouvements et conflits sociaux d’une époque. Si l’on songe à ses réflexions sur la liberté, l’égalité, l’individualisme ou la modernité, ils sont aussi des outils pour penser le monde d’aujourd’hui dans ses dimensions politiques, économiques et sociales.

La journée d’études, qui aura lieu le 17 octobre prochain à la faculté de Sciences humaines et arts, aura donc pour finalité de dresser un état des lieux de la pensée et de l’action de Pierre Leroux, à partir de sa trajectoire personnelle et celle de son entourage, de ses idées et de ses combats. Elle sera également l’occasion de mettre en valeur les échos contemporains de son œuvre à travers le projet éditorial « L’invention du socialisme » (éditions L’Escampette).

Télécharger l’affiche.

Télécharger le programme.

 

Journée d’études « Pierre Leroux : sentinelle humaniste »

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !