La 19e édition du cycle de conférences des Amphis du savoir aura lieu du 22 janvier au 18 mars 2020. Ce cycle de conférences scientifiques, conçu en partenariat avec l’Espace Mendès France, rencontre toujours beaucoup de succès auprès des étudiants comme d’un large public. L’organisatrice du cycle, Valentine Drevet-Benatti (UFR SFA), nous en dit plus.

Comment les conférences se déroulent-elles ?

Après la conférence inaugurale qui aura lieu le mercredi 22 janvier à 14 h en amphi 800 (Bât. A1—UFR Droit), chaque mercredi ou presque jusqu’au 18 mars (le calendrier est disponible en ligne) deux conférences auront simultanément lieu à 14 h dans les amphis 501 et 502 (Bât. A1—UFR Droit). Chacun peut ainsi choisir le sujet qui l’intéresse le plus.

Tout le monde peut-il vraiment y assister ?

Absolument. La vulgarisation scientifique est au cœur des Amphis du savoir ! L’un des enjeux de ce cycle de conférences est de mettre la science à la portée de chacun : les conférenciers des Amphis du savoir savent se rendre accessibles à tous, y compris sur des thèmes qui semblent difficiles : les conférences sont donc ouvertes aux étudiants de l’université, aux membres de l’Université Inter-âges, et plus largement au grand public !

Quel est le thème de la conférence inaugurale de cette année ?

Cette année, la conférence inaugurale est intitulée : Normalité, pathologie, handicap, santé mentale, neurodiversité et inclusion à l’université. Franck Ramus, directeur de recherches au CNRS et professeur attaché à l’École Normale Supérieure, membre du laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistiques, Département d’Études Cognitives, au sein duquel il dirige l’équipe « Développement cognitif et pathologie », a accepté de venir nous parler de ces phénomènes qui nous touchent tous, à titre individuel ou professionnel, et que nous connaissons pourtant mal.

Toutes les disciplines sont-elles représentées ?

Toutes, non, mais beaucoup, oui ! Nos conférences reflètent ainsi les débats sociétaux de notre époque. Ainsi, un chercheur du laboratoire XLIM parlera de l’intelligence artificielle (IA : entre mythe et réalité, un algorithme). Sur le plan de la santé, nous écouterons Jean-Pierre Faure, chirurgien au CHU de Poitiers, spécialiste de la chirurgie de l’obésité, (L’obésité est une maladie qui se soigne… mais pas avec une baguette magique !!!). Marion Haza, psychologue clinicienne et maîtresse de conférences à l’université de Poitiers, évoquera la pratique des jeux vidéo (De quelques préjugés autour du jeu vidéo)…

Au cœur de l’actualité, on trouve aussi les problèmes environnementaux : David Grémillet, océanographe, directeur de recherche au CNRS, évoquera le phénomène de la surpêche (Un océan de combats — la vie de Daniel Pauly). Sur un plan plus théorique, mais qui est chaque jour d’actualité, notre collègue Thomas Boyer-Kassem, maître de conférences en philosophie des sciences à l’université de Poitiers, abordera le principe de précaution (Le principe de précaution est-il bien raisonnable ?)…

 

 

Quel sera d’après vous le temps fort de cette 19e édition ?

Si je pouvais assister à toutes ces conférences, je le ferais ! La conférence inaugurale sera un temps fort. Celle de Guillaume Daver, qui a contribué à découvrir une nouvelle espèce humaine, sera certainement passionnante ! (Des nouvelles d’Asie… : une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines, Homo luzonensis). Je suis également très curieuse de la conférence du physicien Jean-François Barbot : Physique des interfaces : « God made the bulk; the surface was invented by the devil » (W. Pauli) : le titre en est intrigant (mais la conférence est en français !), et il évoquera à cette occasion la nouvelle école universitaire de recherche (EUR) de l’université, qui a pour ambition de construire sur le site de Poitiers (Université et ISAE-ENSMA) un centre d’excellence pour l’enseignement par la recherche et pour la recherche.

Enfin, les conférences de Brigitte Zanda (Les météorites : des croyances à la science), d’Hirac Gurden (Parfums contre poubelles : comment le cerveau décrypte-t-il les odeurs ?) et d’Alain Riazuelo (Pourquoi la Terre est ronde ? Récit d’une aventure scientifique longue de 2500 ans) sont également très prometteuses.

Et pour tous ceux et celles qui ne pourraient pas assister à une conférence : grâce au service audiovisuel d’I-médias, vous pourrez retrouver les conférences des Amphis du savoir en ligne sur le site de SFA et bien sûr sur UPtv, la web tv de l’université de Poitiers. On y trouve aussi les conférences des années précédentes.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !