Conférence donnée par David Grémillet, océanographe, directeur de recherche au Centre d’Études Biologiques de Chizé – université de La Rochelle.

« Les histoires écologiques ont tous les éléments de la narration dramatique : des méchants, des victimes et des héros. » Nathaniel Rich (2019)

Au fil de l’existence picaresque de Daniel Pauly, écologue marin le plus primé de toute l’histoire des sciences, je parlerai de la surexploitation des océans et des solutions proposées à cette crise écologique et économique. Ce faisant, je montrerai qu’il serait beaucoup plus facile de lutter contre la surpêche que contre le réchauffement climatique ou les pollutions, mais que nos décideurs demeurent sourds aux avis des scientifiques.

Une enquête de deux ans dans dix pays et sur quatre continents m’a permis de retracer la trajectoire de Daniel Pauly et de ses alliés, et je montrerai comment leurs travaux ont identifié l’ampleur planétaire de la surpêche et fourni des méthodes aux pays du Sud afin de mieux gérer leurs ressources marines.

En préambule de cette fable personnelle, scientifique et géopolitique, je parlerai de mes travaux sur les oiseaux marins, qui ont souligné leur rôle d’ambassadeurs des écosystèmes marins.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !