Durant la Seconde Guerre mondiale, la France a eu recours aux forces humaines des colonies qui ont été un « vivier » pour défendre son drapeau et sa liberté et après participer activement à sa reconstruction durant les Trente Glorieuses. Aujourd’hui, la France les a oubliées.

Contre toute attente, ces personnes âgées immigrées (appelées en arabe Chibanis) ont fait le choix (volontaire ou forcé) de rester en France. Installées en France depuis plusieurs décennies, elles rencontrent de grandes difficultés pour maintenir leurs droits sociaux (retraite, Caisse d’allocation familiale). Elles sont confrontées aux contrôles à répétition des organismes sociaux qui s’apparentent parfois à de l’acharnement. La dématérialisation totale des procédures administratives prévues pour 2022 va inéluctablement aggraver leur situation. Cette conférence
aborde ces questions, l’histoire de ces personnes, leur situation juridique, les droits sociaux. Il s’agit de confronter ces éléments à l’expérience de terrain en évoquant plusieurs situations qui montrent la complexité des pratiques administratives qui sont vécues comme de véritables violences et humiliations par ces personnes âgées. Cette situation entrave leurs conditions de retour définitif dans leur pays natal pour terminer leur vie.

Par Corinne Berhili, juriste au sein de l’Espace Migrants agés Hom’âge à Bordeaux.

En avoir plus…

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !