Conférence donnée par Guillaume Daver, maître de conférences au laboratoire Paléontologie, Évolution, Paléoécosystèmes, Paléoprimatologie (UMR72 du CNRS) à l’université de Poitiers.
Au cours des quinze dernières années, la paléoanthropologie a vécu une période sans précédent conduisant à la reconnaissance de plusieurs groupes humains, tous cousins – plus ou moins éloignés – d’Homo sapiens. Ce bouleversement conceptuel est d’autant plus notable qu’il a largement contribué à complexifier les scénarios de peuplement du globe initié depuis au moins 1,8 million d’années à partir de l’Afrique. Ce constat est particulièrement sensible dans le cas de l’Asie du Sud-est insulaire où l’on sait désormais qu’au cours des 100 derniers milliers d’années, plusieurs groupes humains contemporains ont occupé cette aire géographique de plus de deux millions de kilomètres carrés et constellée d’îles.
C’est donc avec l’objectif de mieux comprendre comment le peuplement de cette vaste zone du globe a pu se réaliser que les fouilles à Callao, au nord-est de l’île de Luzon aux Philippines ont été entreprises. Ces travaux ont porté leur fruit et ont permis de mettre au jour une dizaine d’ossements humains, d’aspect tout à fait inattendu, tous rapportés récemment à une nouvelle espèce : Homo luzonensis. Cette conférence sera ainsi l’occasion de revenir sur le contexte de cette découverte publié tout récemment, de présenter ce nouveau venu dans l’arbre évolutif humain et d’explorer les nouvelles questions de fond qu’il soulève.
  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !