Présentée dans le projet de loi de juillet 2018 comme « une adaptation aux exigences de notre temps », la 25ème révision constitutionnelle en France s’inscrit clairement dans un rapport au temps à l’instar du projet de révision de la Constitution japonaise de 1947. Dans les deux pays, les processus de révision rencontrent des difficultés qui interrogent quant aux raisons motivant cette nécessité de réviser les Constitutions. En France, l’objet de la révision modifié en juin 2019 est de rendre possible un « renouveau de la vie démocratique », la phase de discussion parlementaire ayant été interrompue notamment par le mouvement des gilets jaunes et le Grand débat national. Au Japon, le projet de loi constitutionnelle défendu depuis 2012 par la majorité au pouvoir renoue avec une certaine pensée traditionnelle au cœur d’un débat et n’a toujours pas franchi l’étape de la discussion au Parlement, préalable nécessaire à l’approbation par référendum.

Télécharger le programme.

 

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !