Entre histoire, anthropologie et linguistique, un domaine de recherche croisé s'est imposé dans son originalité : l'étude des femmes à leur écritoire, depuis leur première accession à l'écriture jusqu'à l'élaboration d'un objet fini qui est le terrain privilégié d'investigation du colloque (et de l'exposition qui l'accompagne), la correspondance (réelle). Autour des épouses d'Argenson qui constituent le noyau dur de l'investigation, la période étudiée est celle où le français tend à devenir une langue de communication pour les élites européennes. Il est ainsi possible d'observer des pratiques féminines du français en situation de L1 (langue maternelle) ou L2 (première langue étrangère apprise).

Le colloque se déroulera conjointement à l’Espace Mendès France, à l’UFR Lettres et langues (campus de Poitiers) et au Château des Ormes.

Inscription requise via le formulaire en ligne.

Une exposition sur le même thème accompagnera le colloque et sera présentée :
– les 2 et 3 octobre dans la Salle des Actes de l’UFR Lettres et langues
– du 4 au 31 octobre, à la BU Michel Foucault

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !