Colloque international du laboratoire Mapp. Les philosophes ont toujours été intéressés par les textes homériques ainsi que par le personnage même d’Homère. Les Anciens se sont ainsi interrogés dès l’origine sur la portée de ces textes, et sur l’usage qui pouvait en être fait. Ils ont voulu en dégager la part de vérité, en les épurant de leur contenu fictif ou bien ils ont proposé une lecture allégorique de ces textes en cherchant leur sens caché derrière une apparence irrationnelle ou même révoltante.

D’un côté, les textes d’Homère font donc l’objet de critiques, plus ou moins sévères, à l’égard de leur valeur de vérité ou de leur portée éthique. Mais d’un autre côté, ils font l’objet d’un usage original et d’une réappropriation à l’intérieur d’une réflexion plus générale.

Cette ambivalence traverse toute l’histoire de la réflexion sur les textes homériques : faut-il se défier de leur contenu, faut-il refuser d’en faire un modèle éthique ou esthétique, ou bien peut-on y puiser les éléments d’une vision du monde que le philosophe appelle de ses vœux ?

L’objet de ce colloque est donc d’étudier ces différentes lectures que les textes homériques ont suscitées au sein de l’histoire de la philosophie. Mais il s’agira aussi de se demander comment la philosophie peut continuer de se nourrir des poèmes homériques, pour traiter les questions qui sont les siennes c’est-à-dire de chercher comment philosopher aujourd’hui à partir d’Homère et avec Homère.

 

Quand les philosophes se réapproprient Homère ! A lire : l'interview de Sylvain Roux, professeur de philosophie ancienne et organisateur de ce colloque."

Lire l’interview…

 

 

loque : Homère et les philosophes. Lecture et usages d'une oeuvre dans l'histoire de la philosophie

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !