Le Festival À Corps revient avec un regain de désirs pour les corps exultants, exigeants, attentifs, explosifs. Qu’ils se coulent dans la house, opèrent un virage minimaliste ou virtuose, queer ou féministe, ils seront les aiguillons de l’état de la société. À la croisée du monde universitaire et artistique, amateur et professionnel, À Corps continue de jouer les traits d’union.

L’université de Poitiers, coorganisatrice du festival, vous propose plusieurs temps forts :

Créations avec les étudiants

Ronces Thomas Ferrand et les étudiants de l’Université de Poitiers – SUAPS | mercredi 31 mars (dans le cadre des journées professionnelles)

+ Séquences ou comment mettre la création au cœur de l’espace public dans un festival en ligne  | vendredi 26 mars à 17h sur la chaine youtube du festival

Atelier journalistique

Radio Pulsar — débat animé par les étudiants de l’atelier journalistique | mercredi 31 mars à 14h

De février à avril, des étudiants en lettres et langues de l’université de Poitiers, accompagnés par Stéphanie Pichon apporteront un regard critique et réflexif sur la danse. Ils s’exerceront à une écriture précise, personnelle, sensible, drôle ou encore poétique. Ils tenteront de différencier l’intention de l’artiste du regard du spectateur et de mettre la danse en mots. Avec l’équipe de Radio Pulsar, ils s’initieront à l’écriture radiophonique et créeront des capsules sonores.
Mené par Stéphanie Pichon, journaliste indépendante spécialisée culture

Journées d’étude (en ligne)

mardi 30 et mercredi 31 mars

Le Corps en trop : droits et libertés, expression et création

organisée par la MSHS de l’université de Poitiers, les laboratoires CECOJI et FoReLLIS

Retrouvez le programme des journées d’études

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !