Pascale Drouet l’enthousiasme pour l’excellence

Portrait de chercheur

Pascale Drouet n'imaginait pas, étudiante, qu'elle serait professeure d'université. Après des classes préparatoires littéraires, elle commence des études de lettres pour enseigner dans le secondaire.

Pascale Drouet l’enthousiasme pour l’excellence

Pascale Drouet l’enthousiasme pour l’excellence

Une expérience difficile en ZEP en Seine-Saint-Denis incite la jeune femme à reprendre des études à la Sorbonne. Elle entreprend une thèse en littérature britannique puis s’intéresse aux domaines qui manquent de spécialistes, pour « apporter quelque chose d’utile ». La jeune chercheuse se passionne rapidement pour le théâtre de Shakespeare. Différents postes dans les universités de Lyon 2, Reims et Limoges la mènent finalement à l’Université de Poitiers, il y a huit ans. Alors maître de conférences, elle obtient le titre de professeure l’année dernière.

« Faire du lien »
Pascale Drouet enseigne la littérature britannique, le théâtre de Shakespeare et la traduction. « Les cours qu’on m’a confiés me permettent de faire un lien entre ma recherche et mon enseignement » confie la chercheuse. Elle fait des recherches sur Shakespeare en contexte, dans sa perspective historique, mais aussi et surtout sur les façons dont on l’adapte et comment on le représente aujourd’hui. Pascale Drouet s’intéresse également à la façon dont transparait le dramaturge dans les oeuvres de poètes ou de peintres. Le lien entre Shakespeare et la France est aussi un élément important de son travail. La chercheuse est explicite : « je cherche surtout à apporter quelque chose d’original par rapport aux chercheurs britanniques. Je cherche à faire du lien ». Pascale Drouet saura convaincre les plus sceptiques : « c’est passionnant »..

Une chercheuse multifonctions
Un livre consacré aux abus de pouvoir dans les tragédies de Shakespeare sortira à la rentrée. Contenant des analyses de philosophes, l’ouvrage traite de thèmes on ne peut plus contemporains dans le  ontexte socioéconomique actuel. Pascale Drouet fait également partie du comité éditorial de la revue en ligne des Cahiers Shakespeare en devenir, qui illustre ici encore la contemporanéité de l’auteur. La chercheuse traduit également des pièces de Barker et l’une d’entre elles a déjà été mise en scène au Théâtre National de Strasbourg.

L’enseignante va plus loin et s’investit pour son université. Elle occupera dès la rentrée prochaine le poste de directrice du département d’anglais. Les tâches administratives que cela représente ne lui font pas  peur, « Je trouve ça complémentaire de se confronter à différents domaines. Nous avons une vision plus globale de notre métier et du cadre qui le structure ». En plus d’être une chercheuse assidue, Pascale Drouet est une femme engagée « il faut comprendre comment la structure fonctionne, qu’est-ce que l’on peut lui apporter et comment »

Il n’y a rien de pire qu’un moteur qui ronronne, c’est d’un ennui mortel. L’enthousiasme est aussi important que le contenu.
« On ne peut pas se contenter d’écrire ses livres »

Publié par Samuel Pivette

Dernière mise à jour le 17 décembre 2012


Recherche d'un article


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr