Jardin botanique universitaire - Domaine du Deffend

Le site actuel du jardin botanique universitaire est connu sous le nom de domaine du «Deffend» depuis le Moyen Age. Il couvre 33 hectares. Beaucoup de propriétaires se sont succédé de 1385 à 1962, lorsque le site est laissé à l'état. Il est maintenant détenu par l'Université de Poitiers.

Le jardin botanique compte 6 hectares de bois, 9 ha pour la recherche universitaire en lien avec le domaine environnemental et 18 ha pour les collections. Il se compose de cinq bâtiments principaux (plus de 1700 m²) avec une maison du 17ème siècle, "Le château" et trois bâtiments qui composent "La Ferme". Cette dernière partie du jardin abrite l'administration, mais aussi la branche régionale du Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA), le Centre de Ressources départementales (CRED) et des collections de la biodiversité végétale et animale de l'Université. Le jardin possède également un herbier de valeur nationale (70 ml). Enfin, le site dispose d'un pigeonnier, deux étangs et d’une petite serre.

Situé dans la ville de Mignaloux-Beauvoir, près du campus de Poitiers, le jardin botanique est intégré dans le patrimoine de l'Université, au sein de la Direction de la Logistique et du Patrimoine Immobilier (DLPI) qui comprend une responsable du service des espaces verts et de la voirie et 19 jardiniers dédiés au développement de l’ensemble des espaces non bâtis de l’université. Ils sont chargés entre autres d’assurer l'entretien et l'embellissement des collections végétales du jardin. Le site est ouvert au public toute l'année et plus de 500 écoles sont accueillis pour des visites. Le site peut également accueillir des expositions, y compris à la Fête de la Science, la Journées du Patrimoine et rendez-vous aux jardins.

Le jardin botanique fait partie intégrante de la politique de développement durable de l'Université avec la mise en place de pratiques plus respectueuses de l’environnement. Les jardiniers pratiquent la gestion différenciée, le paillage et l'entretien des espaces naturels : la ressource en eau est préservée, l'équilibre biologique est amélioré par le développement de la biodiversité.

L’esprit du jardin botanique est vraiment né en 1996 et développé autour de points forts : la réintroduction d'espèces fruitières en voie de disparition, la création d'un arboretum, l’introduction de plantes alimentaires et la réorganisation de la collection des plantes médicinales utilisées pour appuyer l'enseignement des Médecine et de Pharmacie.

L'arboretum

L’ancienneté de la propriété a permis de mettre en évidence certaines des collections existantes. Actuellement, environ 75 espèces et / ou variétés de chênes (Quercus) sont présentées et divisées en trois grands ensembles géographiques : l'Amérique du Nord, l’Asie et la région méditerranéenne. Il faut y ajouter une vingtaine d'espèces d'érables (Acer), avec le fameux Acer saccharum Marsh dont on extrait l’eau d’érable pour la fabrication du sirop d’érable, une trentaine de  viornes (Viburnum) venant pour certaines de l'Extrême-Orient et de Chine centrale, ainsi qu’une vingtaine de lilas (Syringa).

Remarque: Deux arbres remarquables ont été classés comme patrimoine régional, un séquoia géant (Sequoiadendron giganteum Buchholz) et le chêne pédonculé (Quercus robur L. subsp Fastigiata A. Camus.).

Le verger

En 1996, la région Poitou-Charentes a organisé l'année des saveurs régionales avec une exposition de fruits et légumes anciens. Dès lors, une collection de variétés anciennes de fruitiers a peu à peu pris forme. Aujourd’hui près de 350 fruitiers sont répertoriés sur le site et présentent différentes techniques de taille: gobelets, haute tige, palmette.

Remarque: La collaboration avec le tissu  associatif local contribue au développement d’activité annexe comme la récolte des fruits et leur transformation en jus de pommes, mais aussi le développement d'un rôle social en donnant une partie de la récolte à la banque alimentaire. En outre, le jardin botanique est impliqué dans la diffusion d'espèces fruitières anciennes avec le partage de nombreux greffons et porte-greffes.

Le potager

Le potager est dédié en grande partie pour les plantes du Moyen Age. La principale caractéristique de ce jardin est de cultiver des variétés de légumes anciennes et locales. Il est composé de multiples carrés où les légumes sont disposés selon leur catégorie: légumes-feuilles, légumes racines, légumes-fruits.

Note: Les mauvaises herbes dans le jardin sont présentées avec leur nom local dans le dialecte local afin d'associer le plaisir dans l'apprentissage. Ce projet est une collaboration avec un laboratoire de l’UFR lettres et langues.

Les plantes médicinales

L'espace réservé aux plantes médicinales donne un aperçu des plantes qui sont utilisées dans nos régions en médecine à la fois officielle et populaire. La classification des plantes dans l'espace attribué est essentiellement pédagogique en ce sens qu'elles sont classées selon leur fonction principale.

Neuf séries ont donc été déterminées: l'utilisation des voies urinaires, digestif, respiratoire, circulatoire, cardio-vasculaire, le système nerveux, les plantes toniques, anti-rhumatismales et d’usage externe.
Près de 200 végétaux sont alors répertoriés en une vingtaine de plates-bandes.

Remarque: la légende des herbes de la Saint Jean. Les jardiniers ont implantés les plantes médicinales qu’il était de  tradition de cueillir à l’occasion de cette fête. Elles auraient une efficacité exceptionnelle. On estime cette liste à 27 plantes dont 7 plantes sacrées : Artemesia, Sempervivum, Glechoma hederacea L. , Leucanthemum, Hypericum, Salvia, Achillea .


Aujourd'hui, les collections du Jardin Botanique comptent environ 1400 taxons. Dans un effort de soutenir les espèces anciennes et locales un index seminum est publié en vue d’échanger des graines avec d’autres jardins botaniques.

Dans un avenir proche, le développement des  collections sera achevé et l’accent sera mis sur la réalisation des supports de communication et la création d’animations pédagogiques pour améliorer son attractivité.

Galerie d'images


  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr